Beauté

Marsala hair : comment réaliser et entretenir sa couleur maison.

Salut les filles,

Vous êtes nombreuses à m’avoir posé la question et je vous réponds aujourd’hui. Au risque d’en décevoir plus d’une, les soins et colorations capillaires que j’utilise ne sont pas naturels. C’est le seul domaine où je n’arrive pas à trouver de soins naturels qui me conviennent. Il est vrai que je cherche toujours à utiliser des produits de beauté, faits maison ou naturel, qui agressent le moins possible la peau. Je suis d’ailleurs en train de tester le mascara fait maison. Je vous en reparlerai prochainement.

Mais malheureusement, je n’ai pas trouvé de formule naturelle qui me donne une réelle satisfaction. J’ai une base châtain – châtain clair chaud, qui est trop foncée pour obtenir un joli cuivre, ou un joli bordeaux juste avec du henné. D’ailleurs, aucun henné ne permet d’obtenir un bordeaux qui tire sur la violine. J’aime les couleurs de cheveux flamboyants, vifs et même artificiels sur mes cheveux. Évidemment, cela demande beaucoup d’entretien, surtout quand on passe sur du bordeaux violine, bien plus que quand j’avais les cheveux cuivrés. Mais c’est mon péché mignon, et bon personne n’est parfait et irréprochable.

Dans cet article, je vais vous expliquer premièrement ma coloration, le marsala ou bordeau, c’est une couleur travaillée qui ne se trouve pas dans le commerce. Puis son entretien grâce aux soins re-pigmentant, j’utilise actuellement deux marques selon le rendu que je souhaite obtenir.

La coloration

Je réalise mes colorations maison, car j’obtiens exactement le résultat que je désire et surtout parce que c’est tout simplement bien moins cher. Je me colore les cheveux seule depuis plus de 10 ans, c’est une technique que je maîtrise, et jusqu’à aujourd’hui je n’ai jamais eu de raté. Si on respecte les règles de base, les quantités et les règles de colorimétries, il n’y a pas de raison pour que ça rate.

J’utilise des colorations professionnelles en deux composantes, d’un côté la base colorante, de l’autre le révélateur de couleur. J’achète mon matériel dans des boutiques spécialisées en produits capillaires, mon enseigne préférée étant Libellule bleue. Les vendeuses sont à l’écoute, et donnent de très bons conseils. Si c’est votre première coloration pro, maison, n’hésitez pas à leur demander conseil. Ils ont aussi un site internet, s’il n’y a pas de boutique près de chez vous.

Pour réaliser mon bordeaux, j’utilise la base colorante Igora Royale de chez Shwartzkopf, couleur blond foncé rouge extra 6,88 et blonde foncée violette extra, 6,99. Et la crème révélatrice Igora Royal vol.20

Depuis 3 ans, j’utilise cette gamme, j’adore leurs teintes rouges, cuivrées et violettes. Les couleurs sont belles, profondes. Pour du rouge, elles tiennent plutôt bien. Et surtout, elles assèchent moins mes cheveux que toutes les autres marques que j’ai pu essayer avant.

Les quantités :

Cheveux longs : 1 tube de coloration 6,88, 1 tube de coloration 6,99 et 120 ml de révélateur vol.20

Cheveux mi-longs : 30 ml de coloration 6, 88, 30 ml coloration 6,99 et 60 ml de révélateur vol.20

Cheveux courts : 15 ml de coloration 6, 88, 15 ml de coloration 6, 99 et 60 ml de révélateur vol.20

Dans un récipient, bien mélanger les trois ingrédients, attention à bien aérer la pièce, l’odeur est très forte. Pour ne pas salir vos vêtements, je vous conseille de porter un vieux t-shirt et de protéger vos épaules à l’aide d’une serviette de bain qui servira exclusivement à vos colorations. Une fois le mélange homogène, appliquez sur l’ensemble de la chevelure à l’aide d’un pinceau de coloration ou directement avec les mains, en commençant par les racines. Bien repartir le colorant sur l’ensemble de la chevelure de manière homogène, et étirez le produit à l’aide d’un peigne pour être sûr que tous les cheveux soient colorés. Attendre 30 à 45 min maxi pour que la coloration prenne bien. Rincez abondamment jusqu’à ce que l’eau devienne claire, appliquez un soin hydratant spécial après coloration.

Le tour est joué, vous voilà avec une chevelure digne de la petite sirène.

Couleur après 2 shampoing 

L’entretien : le miracle des soins repigmentant.

Le bordeaux, c’est une couleur riche, originale et magnifique, mais pour qu’elle continue de flamboyer jusqu’à la prochaine coloration, elle demande un entretien hebdomadaire. Surtout si vous êtes comme moi, et que vous lavez vos cheveux trois à quatre fois par semaine. Après les 15 premiers jours, la couleur va dégorger, et disparaître sur les pointes petit à petit. Mais heureusement aujourd’hui il existe des soins repigmentant qui permet d’espacer encore plus les colorations et d’entretenir une belle couleur vive et brillante.

Ces soins abîment moins les cheveux et pour moi, c’est le Saint Graal. D’ailleurs si vous souhaitez une légère coloration qui s’en va en trois shampooings, les soins repigmentant sont parfaits.

Ici, je vais vous parler de deux marques de soins repigmentant que j’utilise. Les deux ont des qualités et des défauts. Dans les deux cas, je procède de la même façon.

Repigmenté avec coiffance

Le soin est à utiliser avec des gants pour ne pas se tacher les mains, il faut aussi penser à protéger ses vêtements. Après avoir lavé et essoré légèrement mes cheveux, je mets mes gants, puis j’applique les soins pigmentant sur l’ensemble de mes cheveux. Je commence par les pointes qui dégorgent plus vite et qui ont besoin d’un temps de pause un peu plus long. Pour obtenir un joli bordeaux qui tire sur la violine, je prends trois pompes de rouge pour quatre pompes de violet. Je m’aide d’un peigne pour repartir les soins de manière uniforme. Puis je laisse poser pour 20 min afin que la couleur prenne correctement et surtout qu’elle soit intense. Ensuite, je rince abondamment.

Les soins repigmentant de chez Coiffance sont moins agressifs, il contient des huiles qui hydratent les cheveux et le rendent plus doux. Les cheveux se démêlent lors de l’application, ce qui rend la tâche plus facile. Côté couleur on a un rendu naturel et plus discret, la couleur s’estompe en trois lavages. Si vous souhaitez essayer une couleur sur trois jours ou de jolis reflets, ses soins sont parfaits.

Les soins repigmentant B.App sont plus agressifs, et ne possèdent pas d’huile hydratante, leur application est un peu plus difficile, car les cheveux ne se démêlent pas automatiquement, il faut s’aider d’un peigne. Par contre, le résultat au niveau de la couleur est flamboyant. J’ai des cheveux plus secs, mais d’une couleur intense que j’adore. La couleur s’estompe sur les pointes en 4 shampooings, et sur les racines en 6. Je l’utilise une fois par semaine généralement. Je le recommande si vous n’avez pas peur d’abîmer un peu vos cheveux contre une belle couleur flamboyante.

Repigmenté avec B.app

Ouf, ce fut long, mais je pense que je vous ai tout dit. Si vous avez des questions, ou que j’ai oublié quelque chose, n’hésitez pas à me les poser. C’est un sujet que je maîtrise depuis quelques années. À vrai dire je suis sur un joli bordeaux, car je souhaitais une couleur originale qui ne demandait pas de décoloration. En secret, je rêve d’avoir les cheveux lilas, ou gris. Mais avec ma longueur, une décoloration c’est presque du suicide.

Sinon quelle est la couleur qui vous fait envie ? Vous êtes-vous déjà coloré les cheveux seule ? De quoi vous avez peur ?

Vous aimerez aussi...

3 Comments

  • Reply
    Kimiko Midori
    15 février 2017 at 09:27

    Cette couleur est vraiment superbe ! J’adore les colorations, et pareils, les roux, rouge, violine. Mais là j’ai une envie de roux presque orange ou encore de bleu effet denim ! C’est tellement beau.
    Je passe souvent flâner dans les boutiques bleu libellule, sans osé acheter de peur de tout foirer. Mais ils ont des couleurs extra ordinaire ! Je pense que je vais sauter le pas, car 60€ de couleur chez le coiffeur tout les mois, ça commence à pesé lourd dans mon budget. Et l’idée des soin repigmentant c’est vraiment pas mal. Merci pour l’idée !

    • Reply
      Ninaah Bulles
      17 février 2017 at 01:41

      Oui, chez le coiffeur le prix est exorbitant, sur ma longueurs ils me demandent 120 euros. Du coup je n’ai pratiquement jamais fais de couleur chez le coiffeur. et si tu hésite les vendeuse chez libellule bleu sont de très bon conseil, et attentive en général.

  • Reply
    ibijau
    21 février 2017 at 17:38

    Les colorations maisons ne sont pas si difficile une fois qu’on a saisi le principe oui… (et puis, quand j’avais voulu me faire les cheveux en bleu en passant par un pro, le résultat avait été tellement atroce pour 80€ que je savais que je ne pourrais pas faire pire… :D)
    Et tout cas, c’est un chouette article. J’aime vraiment beaucoup ta couleur de cheveux, c’est intéressant de savoir d’où elle vient (surtout que c’est ça qui a fini par me donner envie de redevenir rousse…)

  • Laisser un commentaire