Menu
Mes trucs de filles

Mon retour vers le slow Cosmetics – découvertes

Aujourd’hui, J’ai envie de partager avec vous mon petit cheminement vers le slow Cosmetics, car je reviens petit à petit vers les cosmétiques naturels et slow, après m’en être totalement détaché durant 5 ans. Dans tous les domaines de ma vie, j’ai pu observer des hauts et des bas, des vas et viens constants, influencés par mon entourage, mais surtout par les évènements et les épreuves que la vie me fait traverser.

Des débuts slow Cosmetics influencés

Je n’avais pas trop conscience de mes actions lors de ma première transition. J’ai la sensation qu’à l’époque, je suivais plus une mode découverte sur le web, qui me semblait sympa, plutôt qu’un vrai chemin de prise de conscience. J’étais allée jusqu’à faire mes cosmétiques moi-même. En suivant des recettes données pas des copines, ou trouvées sur des sites comme Aroma Zone. Mais, ce fut un carnage pour ma peau, car je ne la connaissais pas. En fin de compte, je surconsommais du slow cosmétique, ce qui était contre-productif.

Se perdre pour mieux se trouver

J’ai un peu délaissé les cosmétiques durant quelques mois. Puis, suite à de gros soucis familiaux qui m’ont beaucoup affectée sur le plan émotionnel, physique et mental. Je me suis à nouveau tournée vers la pétrochimie, et surtout vers le monde merveilleux et magique des cosmétiques coréens.

On peut facilement se perdre dans cet univers remplis de promesse. On peut aussi facilement y combler ses besoins d’achat compulsif, dans le but de se sentir mieux, alors que le problème est ailleurs.

J’ai alors commencé le layering.  Je m’appliquais religieusement matin et soir une routine de plus de 7 produits différents sur le visage. Quand j’y pense aujourd’hui ça me semble fou.  Au début c’est magique, la peau est belle, revigorée, les défauts s’estompent petit à petit. Puis les produits sont moins efficaces, alors on les change pour des gammes plus chères, plus fortes, mais ma peau petit à petit étouffait sous tous ces produits, c’est vraiment la sensation que j’ai eu au fils du temps et surtout à la fin, quand j’ai enfin dit stop. Et je suis passée à une routine légère, un sérum et une crème le soir, complétée par une huile d’hiver (bonjour peau sèche) et une crème le matin.

Le maquillage comme masque

A l’époque, j’ai aussi commencé à utiliser beaucoup de maquillage. Je me faisais un full make-up tous les jours, c’était devenu une obligation, je me sentais mal sans, et me sentais moche et négligée, si je ne me maquillais pas. Mon rapport au make-up était devenu une source de malheur, car je me détestais sans maquillage et je me rabaissais, quand je n’en portais pas.

Alors qu’à la base, je ne me maquille que très légèrement pour mes photos et pour les grandes occasions. Je n’ai jamais eu honte de mon visage nu. C’est redevenu un plaisir et un moment fun pour exprimer ma créativité ou juste pour me faire belle sans prise de tête, et sans obligation.

Avec du recul, et suite à un gros travail d’acceptation de mes émotions de l’époque. Je me rends compte que je me maquillais pour cacher mes vraies émotions. C’était devenu un masque qui me permettait de me sentir protégée, et de ne pas voir qu’au fond je me sentais mal dans ma peau, dans ma vie et dans mes choix. Je me détestais, et je vous en avais un peu parlé à travers ces deux articles.

Qu’est-ce que je trouve beau ? De la difficulté de s’aimer.

Aujourd’hui, je ne m’aime pas, mais ce n’est pas grave, je m’aimerai demain

Toutes ces épreuves et ces émotions, même si sur le moment c’était dur, je ne les regrette pas. Elles m’ont permis d’être la personne que je suis aujourd’hui. Elles m’ont fait grandir et m’ont endurci. Elles m’ont aussi permis de me trouver enfin. Ce qui m’a mené vers de nouveaux questionnements, de nouvelles prises de conscience et une transition toute en douceur.

Un changement en douceur

Certains ont la capacité de changer de façon brutale, ou rapide et c’est bien pour eux, dans mon cas j’ai compris que je devais prendre mon mal en patience et y aller en douceur et par étapes.

La première étape de ma transition vers le slow Cosmetics, fut de ne plus me teindre les cheveux. J’ai réalisé ma dernière teinture en juillet 2019 et ma dernière pigmentation en octobre 2019. Ce qui m’a déjà amené à éliminer pas mal de produits de ma salle de bain et à passer à vers des produits plus naturels, des shampooings solides et très peu de soins au final. Un soin une fois toutes les deux semaines me suffit et je jongle entre deux soins naturels, dont un que je vais vous présenter à la fin de l’article.

J’ai découvert que mes cheveux naturels et sans résidu de pétrochimie, ont une très belle nature qui demande assez peu d’entretien. Et je les aime un peu plus chaque jour au naturel.

Mes petites découvertes slow Cosmetics

Culotte de règle Sisters Republic

J’intègre aussi dans cette démarche slow, mon choix de la cup que je porte chaque mois lors de mes règles depuis 2013, et qui est depuis quelques mois, rejoint par une culotte de règles pour mes nuits. Il n’y a pas plus confortable pour dormir. J’ai longtemps boudé la culotte, car les premières que j’avais testées n’étaient vraiment pas terribles, puis j’ai été contactée par le site Sisters Republic, qui m’a proposée de tester leur culotte. Un peu septique, j’ai tout de même accepté.

Ce fut la révélation. Déjà, ils proposent des vraies tailles, le 46 correspond bien à un 46 et non à un 42, comme sur les autres marques que j’ai pu tester. Sa forme est super confortable et la zone de la culotte protégée couvre tout l’arrière de la culotte. J’ai choisi de tester la Bloody Sunday. Elle est vraiment absorbante, j’ai un flux très important et elle tient la nuit sans problème. Par contre je ne suis pas encore prête à l’adopter le jour. Peut-être un modèle léger en complément de la cup au cas où, lors des premiers jours de mon cycle. Ou la version plus épaisse pour mes deux derniers jours, si je suis à la maison. Pour finir, les modèles proposés par la marque sont simples mais vraiment sympas, et j’adore la culotte que j’ai choisie. J’en ai commandé deux autres pour être à l’aise sur toute la durée de mon cycle.

Le Bag – slow Cosmetics

Que ce soit pour ma peau, ou mes cheveux je fais depuis le printemps dernier une transition douce, vers moins de cosmétiques et surtout vers des cosmétiques plus naturels. Raison pour laquelle j’ai accepté de découvrir le premier bag cosmétique de l’agence Melting com. Une agence avec qui j’ai eu beaucoup de plaisir à collaborer par le passé. Ils sont humains et toujours à l’écoute. Et ils ont désiré cette année de devenir une agence de communication éco-responsable, et de présenter à un petit groupe de créateurs de contenus limités, quatre produits éco-responsables, éthiques et de marques françaises.  J’ai choisi de soutenir ce joli projet et j’en suis vraiment ravie. Le livret explicatif des produits est imprimé sur du papier ensemencé. Pas de suremballage et après les avoir testés durant un mois et demi, je suis complétement conquise par des quatre produits que j’ai reçus. Je n’ai pas de coup de cœur spécial, car ils sont tous les quatre uniques. Ce sont 4 marques que je ne connaissais pas, et qui j’ai du coup pris beaucoup de plaisir à découvrir. Et je trouve que, vue la qualité des produits, ils ont un rapport qualité prix tout à fait correct pour chacun d’eux.

Savon artisanal à froid savonnerie la chapelle

person washing his hand
Photo by Burst on Pexels.com

Je commence tout de même par un produit que j’ai fini avant même de pouvoir le prendre en photo, et je le valide à 100%, il s’agit du savon de la Savonnerie de la chapelle. Il était vraiment superbe, une odeur délicate, et une mousse toute douce, il m’a tenu le mois. J’ai testé le Nectar, je vous mets le lien vers le descriptif de ce joli savon ici. Je me lave uniquement au savon depuis bientôt 1 an et c’est un produit que j’aime vraiment beaucoup. Je garde cette adresse pour de futures commandes. D’ailleurs je ne sais pas vous, mais j’adore offrir du savon, mais j’ai toujours peur que ce soit mal pris.

Masque Nourrissant YDNA

Pour les cheveux, j’ai reçu le masque nourrissant de la marque YNDA. C’est un masque qui sent bon la noix de coco et qui laisse mes cheveux doux, avec de belles boucles. Je suis ici aussi sous le charme. C’est un soin végan, à la composition très propre qui va tenir longtemps. Sur mes cheveux essorés, une petite quantité suffit, que j’applique sur mes longueurs avec ma brosse à cheveux. Je vous mets le lien vers le produit et son descriptif ici.

YNDA, c’est une marque qui a commencé dans une cuisine familiale en Guyane, où deux sœurs réalisaient des expériences de soins capillaires, avec des produits naturels locaux. Elles ont par la suite lancé leurs marques et formulé leurs produits en laboratoire.

Exfoliant Noxi Doxi

Pour le visage, j’ai reçu l’exfoliant et masque Vivifiant de chez Noxi Doxi. C’est une marque engagée dans les soins anti-pollution. Ils souhaitent lutter contre les impacts de la pollution sur notre peau, et vivant en région parisienne, j’avoue que je suis impactée par certains de ces problèmes. Notamment par la déshydratation, qui rend parfois mon teint terne et qui accentue mes rougeurs. C’est donc un des produits qui a le plus retenu mon attention. Mais j’avais tout de même peur au début des résultats de ce test sur ma peau. Elle est plutôt réactive et je fais très attention aux exfoliants. Mais ici, je n’ai pas eu de mauvaises surprises. Au contraire, les grains de l’exfoliant sont fins et doux, le produit est aussi hydratant. Une fois le masque ou l’exfoliation réalisée, ma peau est douce et ne tire pas. Je le trouve vraiment très agréable à utiliser. Retrouvez toutes les informations sur le produit par ici.

Sérum Royer cosmétique

Le dernier produit et pas des moindres, je disais ne pas avoir de coup de cœur, mais bon, je dois avouer que, si je devais choisir un chouchou ce serait celui-ci. Le sérum à la bave d’escargot Royer Cosmétique. J’ai par le passé déjà utilisé pas mal de produits à base de bave d’escargot et je suis encore aujourd’hui toujours aussi convaincue par leur efficacité. Ils ont une action régénérante et cicatrisante qui est non négligeable et je les aime vraiment beaucoup.

Ce sérum ne fait pas exception à la règle. Il est très agréable à utiliser, j’ai effectivement vu de jolis résultats sur mes cernes, et mes rougeurs. En ce moment, après avoir consommé une trop grosse quantité de sucre avec Halloween, j’ai plein de boutons au niveau du menton. Il m‘aide à les soigner. Je trouve que leur cicatrisation est plus rapide que quand j’appliquais mon sérum classique. Je pense que je vais me tourner un peu plus vers cette marque que je ne connaissais pas à l’avenir, pour mes prochains soins une fois que ma crème de jour sera finie. La maison Royer possède son propre élevage d’escargots avec un procédé d’extraction de la bave sans souffrance pour l’animal. Ils ont une belle transparence sur leurs pratiques et des valeurs éthiques que j’apprécie. Le tout bio. Je vous laisse en découvrir plus par ici.

Pour finir:

Je suis contente d’avoir pu découvrir et départager mes retours sur ces produits avec vous. Je ferai peut-être un bilan cosmétique annuel désormais, puisque je suis dans une optique de consommation décroissante et j’espère dans un an, pouvoir vous partager mes progressions et aussi les difficultés auxquels j’aurai fait face. Je vous proposerai peut-être un article dédié à mon choix de ne plus colorer mes cheveux et à tout ce que cela a changé dans ma vie et dans mon rapport à mon corps. J’ai vraiment beaucoup de choses à partager avec vous à ce sujet. De quoi vous écrire un article presque aussi long que celui-ci. J’espère que cet article vous parle et vous a plu. Merci de l’avoir lu jusqu’au bout. Et n’hésitez pas à me faire un petit retour en commentaire, ou même à partager avec moi, vos questionnements et votre propre expérience. Je suis curieuse. Je vous souhaite une belle journée et on se retrouve la prochaine fois sur un thème couture.

About Author

Pétillante et pleine de vie, je suis la maîtresse des lieux, et vous souhaite la bienvenue.

3 Comments

  • Alice Bataille
    17 novembre 2020 at 03:52

    Merci pour ce bel article, ce partage sur les émotions m’a beaucoup touché.

    Reply
  • Saperlipaupiette
    23 novembre 2020 at 09:57

    Superbe article, j’ai également la peau très réactive et mes rougeurs et sécheresses m’accompagnent au quotidien…. J’ai commencé le “slow” je ne connaissais pas le terme, il y a environ un an. Une catastrophe pour mes cheveux décolorés et pour la peau de mon visage…. Il est très difficile de trouver les soins adaptés…. Merci pour ce partage qui, je pense, va pouvoir m’éclairer !!

    Reply

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.