Laponie finlandaise

La Laponie Finlandaise : Raquette, Motoneige, pèche blanche et Game of thrones

Salut, les copines, on se retrouve aujourd’hui avec la suite de mon article consacré à nos activités et découverte lors de notre voyage en Laponie. Le premier parti est ici. Il me reste encore un dernier article que je vous réserve pour le mois de novembre décembre où je vous emmènerais à Rovaniemi, le village du père Noël. Aujourd’hui, je vais vous parler de ma première balade en raquette, en moto neige et de ma découverte du snow village sur le thème de Game of thrones

Les raquettes dans la neige

J’ai réalisé bien des fantasmes et des rêves lors de ce voyage. Le premier d’entre eux fut notre balade en raquette dans la neige. Nous avons fait une promenade de 2 h 30-3 h dans la petite forte du mont yllas. J’ai adoré faire des raquettes, elles sont faciles à enfiler, et à régler, mais attention, il faut bien les serrer à l’arrière sinon, vous les perdez, et vous vous retrouvez enfoncée dans la neige jusqu’à la taille. Bien sûr, cette petite mésaventure m’est arrivée, ce fut vraiment drôle, surtout que se rechausser dans de la poudreuse, n’est pas chose facile.

À mi-parcourt, nous nous sommes arrêtés dans une petite cabane, puis autour d’un petit feu de camp, nous avons pris un petit jus de baies chaud, accompagner de gâteau au gingembre. Il est très important de bien s’hydrater dans le cercle arctique, car le climat y est très sec. Il est aussi sec que dans un désert de sable. Ce qui explique aussi que la neige soit aussi poudreuse, elle ne s’agglomère presque pas, car elle contient très peu d’eau. Il est difficile de faire des boules ou des bonshommes de neige. Nous avons aussi bu de l’eau claire de la rivière, sortie tout droit de la montagne, l’eau est pure et vivante.

Après notre retour, nous avons eu une après-midi libre. Promenade, gouter et sauna, voilà notre programme bien rempli et cocooning à souhait. Le soir venu, après le diner, nous avons participé une initiation chamanique traditionnelle lapone, tournée vers le respect de la nature.

Motoneige et pêche blanche

Lors de nos activités, nous avons eu deux promenades en motoneige, je dois vous avouer que c’était sportif. Nous sommes montées les deux fois en passager. Il fait froid, on doit contracter tous les muscles de son corps pour ne pas s’envoler. La visière du casque se trouve givrée à cause de la condensation de notre respiration, les cheveux et les cils sont congelés. Mais on en prend plein la vue. C’est une sensation d’évasion assez unique. Traverser les forêts, les Grands Lacs gelés, que ce soit sous une tempête de neige ou sous un ciel rosé. Ces deux balades resteront gravées dans ma mémoire pour toujours. Nous avons d’ailleurs eu la chance de voir un renne se promenant en liberté passer à côté de nous lorsque l’on rentrait de notre deuxième balade. Il s’est mis au milieu de la route, à tourner en rond, puis il est parti. Un petit moment de magie, où le temps s’est arrêté.

L’une des activités que nous avons rejointes en motoneige était la pêche blanche. Soit de la pêche sur sous-glace. Je dois dire que c’est l’activité qui nous enchantait le moins. Nous sommes arrivées sur le grand lac en motoneige, juste avant la tempête. Le temps de descendre et de nous rendre sur le lac pour apprendre a creusé notre trou dans le lac afin de pouvoir pécher la tempête c’est levé avec un vent fort et glacial. Même si nous ne souhaitions pas pécher de poisson, avec Mr.Moo nous avons joué le jeu. À l’aide de la foreuse à glace manuelle, la kaira, nous avons foré notre petit trou. C’est assez impressionnant de savoir qu’on se déplace sur une énorme étendue d’eau glacée couverte de 20 à 30 bons centimètres de neige. J’ai profité de ce moment pour apprécier le paysage, les tourbillons de neige qui nous entourait. Certains membres du groupe on fait une petite blague en apportant un poisson imprimé en papier, ils l’ont attaché à la petite canne a pèche et l’ont sorti de l’eau en criant victoire. Mais je vous rassure à part ce petit poisson de papier notre pèche n’a fait aucune victime ce jour-là.

Après avoir affronté le froid du grand lac, nous nous sommes réfugiés dans une cabane de bucheron vieille de plusieurs siècles. On nous a raconté son histoire au tour d’une bonne soupe et de petits pains maison, le tout accompagné d’un petit jus de baies chaud. Un petit moment hors du temps. Je ne me souviens pas assez bien de l’histoire de cette cabane pour vous la raconter au complet. Mais en gros, elle était déplacée de forêt en forêt et jusqu’à 60 bucherons y vivaient 6 mois par an dans un froid glacial coupé du reste du monde pour alimenter le pays en bois. Et cela jusque dans les années 1960, sans eau courante ni électricités. Nos ancêtres étaient courageux et robustes, ils avaient une envie de vivre qui m’impressionne souvent et ce type d’histoire me rend fière de ces hommes qui nous on permet d’être là où nous sommes aujourd’hui.

Le Snow village

Le Snow village, ce fameux hôtel de glace, où on peut passer une nuit à un prix exorbitant, nous n’avons pas dormis sur place, mais nous avons eu la chance de pouvoir le visiter. Nous avons visité le Snow village qui a donné naissance à ce concept qui est rependu aujourd’hui dans tout le cercle arctique. L’hôtel est impressionnant, il est construit tous les ans avec un nouveau thème, vers le mois de novembre, quand la température reste négative. Il accueille des clientes et visiteurs tout l’hiver, il ferme vers la fin du mois de mars et fond jusqu’à début juillet. Chaque année, ce sont des dizaines d’artistes et designers qui participent à sa construction. Et on a le droit à de vrais chefs d’œuvres.

Cette année, l’hôtel a été construit sur le thème de Game of thrones, et c’est une vraie réussite. HBO a même lancé une production spéciale grand nord pour financer le projet qui leur a vraiment plus. C’est donc un hôtel de glace officiel.

J’ai adoré déambuler et découvrir les différentes chambres, le travail est vraiment impressionnant. C’est vraiment beau et je pense que tous les fans de Game of thrones, qui on eut la chance de le visiter, ont été conquis. J’ai adoré le tunnel bleu avec ces petits rochers, les dragons sculptés dans la glace et la salle à manger avec des chaises de glace qui imitaient le bois.

Je finis avec cet article ma petite série d’articles dédiée à ce magnifique voyage en Laponie, un petit bonus sera publié au mois de novembre. Cette année, mon seul but est d’explorer et de partager. Vous pouvez retrouver tous les stores réalisés en Laponie sur mon profil Instagram en une, depuis votre téléphone. Et on part ensemble la semaine prochaine pour un mois en Corée du Sud afin d’observer les magnifiques floraisons du pays du matin calme. Je vous donne donc rendez-vous sur Instagram pour suivre ce voyage et les découvertes qui l’accompagneront. S’il y a bien un rêve qui est accessible aujourd’hui c’est le rêve de voyage. Ce que soit dans votre région, en Europe ou à l’autre bout du monde, n’ayez pas peur et sautez le pas. Nous avons fait le choix de vivre en ville et sans voiture et de ne sortir d’une fois par mois pour pouvoir vivre nos rêves. Et je passe des heures à chercher des promotions et les prix le plus bas, il y a plein de sites qui rendent ce rêve accessible, même quand on a un petit budget.

Vous aimerez aussi...

2 Comments

  • Reply
    lopes
    12 mars 2018 at 19:32

    whaou,merci pour l’article et les photos ^^ Et vivement les partages autour de ton prochain voyage en corée

  • Reply
    Samshâ
    12 mars 2018 at 23:33

    Ohlala dormir avec un “white walker” l’angoisse… haha

  • Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.