Menu
Couture / Self Care - réflexions - bien-être

2021, l’année où j’ai presque tout arrêté.

*Cet article est rédigé par une personne dyslexique et dysorthographique. Il n’a pas été corrigé par choix. 

J’avais envie de vous écrire un peu avant que la nouvelle année n’arrive. Je ne sais pas trop ou ce texte va me mener, mais j’y vais.

2021 aura été pleine de surprise, c’est une année folle ou j’ai vu se concrétiser bon nombre de rêves et de projets. Ce fut aussi une année éprouvante ou j’ai dû me surpasser à plusieurs reprises. Jusqu’au point de rupture. Épuisée, j’ai eu envie il y a quelques semaines de tout arrêter. De dire stop, de supprimer mon blog, ma page Instagram et de vivre pour moi. Bien sûr, c’est la fatigue qui parlait et aujourd’hui après quelques jours de repos. Je sais que ce qu’il me faut : dire stop, lâcher prise et faire des pauses sans limites de temps, sans avoir à me justifier ou à culpabiliser.

Je souhaite revenir à ma façon de partager des débuts, retrouver de l’insouciance et ne plus rien programmer. Juste laisser parler mes envies sur le moment, quitte à ce que tout soit décousu, mais au moins ce sera authentique. Je ne passerais plus mon temps à me sentir coupable de ne pas faire assez bien, de ne pas être assez bien, ou assez populaire. De ne pas avoir réussi à promouvoir mon livre comme je l’avais prévue, car dix jours après sa sortie je perdais un de mes repères, une de mes meilleures amies, partie trop tôt suite à une tentative de suicide.

Ce deuil, dont je n’ai pratiquement pas parlé, me suis encore et me fais souffrir. Je ressens un vide, un manque énorme. J’ai perdu bien des proches, mais c’est la première fois qu’un départ m’affecte autant. La perte d’une âme sœur, d’une personne qui me comprenait sans mots, et qui me manque terriblement jour, après jour. Ça m’a fait prendre peur, peur du jour où je perdrais mes parents, peur de perdre mon mari, ou mes sœurs. Comment arrive-t-on à surmonter ces épreuves ?

À côté de cette épreuve, j’ai vécu une tout autre aventure, qui m’a fait ressentir au même moment, des sentiments contradictoires. Stresse, excitation, impatiences et bonheur intense, des émotions fortes, apporté par un évènement qui en venu tout chambouler en cette année si spéciale. Celui d’acquérir enfin notre foyer, un lieu qui accueille notre petite famille. Nous avons acheté notre appartement, et déménagé il y a un mois et demi. Actuellement, nous sommes en plein aménagement, et quel bonheur. J’ai très envie de vous en parler un peu plus, mais je ne promets rien, car je priorise désormais mes envies et mon repos, à mon activité sur le blog et sur les réseaux.

J’ai d’ailleurs fermé mon statut pro, car je souhaite mon consacré pleinement à mon métier d’animatrice numérique, ainsi qu’a mon foyer. Je redeviens du coup, une blogueuse du dimanche et ça me plaisent bien.

En vous écrivant ces lignes, je réalise le chemin parcouru en cette année 2021. Et j’en ai le tournis, car je pense qu’elle a marqué un énorme changement dans ma vie. Elle fut remplie d’épreuve relativement lourde et fatigante, que j’ai prise à bras le corps. Jusqu’au point d’être épuisé et marqué. Mais je ne me suis pas accablé sur mon sort cette fois-ci, comme je pouvais le faire par le passé. Je n’ai rien lâché, je les ai retournés, afin d’en tirer le meilleur. Peu de personnes savent ce que cela a pu me couter. J’ai ressenti beaucoup de frustration et d’impuissances.

J’ai reçu de la jalousie, de l’incompréhension et de la condescendance de beaucoup, mais ce n’est pas grave, car j’ai pu grandir. Je suis aujourd’hui une meilleure version de moi-même, car je ne me suis pas battu avec les autres, non je me suis battu avec moi-même. Je me suis rendu compte que les autres on s’en fout, mais vraiment ! La bataille la plus difficile que l’on doit mener, c’est notre bataille intérieure.

 Il faut croire en ses rêves, c’est vrai. Mais, d’après mon expérience, il ne faut rien lâcher, car on est sur un marathon, pas sur un 100m. Il faut persévérer, faire des choix qui mènent parfois à beaucoup de sentiments difficiles à supporter, comme la frustration et l’impuissance. Il faut puiser sans ses forces, et surmonter ce qui nous semble insurmontable.

Et je finirais par dire aussi qu’il faut bien s’entourer. Je ne remercierais jamais assez les petits anges gardiens qui sont dans ma vie, elles sont belles, fortes et nombreuses, je suis sure qu’elles se reconnaitront toutes.

Je vous en parle dans mon Livre, mais s’entourer de bienveillance et de vrais amis, c’est essentiel pour réussir à avancer et à se sentir enfin en accord avec nous-mêmes. J’ai dû faire beaucoup de ménage, certains adieux furent violents, d’autres aussi sourds et muets. Mais en récompense, j’ai aussi fait de merveilleuses rencontres aux vibrations solaires. Et c’est aussi pour pouvoir être avec ces personnes, avec ma famille et revoir des amis de longue date qui me manquent que je pense ralentir tout le reste. Je désire un retour à une vie simple, rempli de rire, de belles âmes et de souvenir.

Je pense que mon contenu va changer, ainsi que ma façon de partager. Place à liberté de format, de thème et de temps. 

 D’ailleurs, cet article ne sera pas corrigé par mon chéri, et donc il sera rempli de faute, car je suis dyslexique, dysorthographique. Je ne vois pas mes fautes, je ne retiens pas les règles ou très peu, cela me demande un effort incommensurable. Pourtant cela ne m’empêche pas d’avoir ce qui est considéré comme une belle plume, et cela ne m’a pas empêché d’écrire un livre de plus de 120 pages. Mes prochains articles seront surement relus, mais je ne pense plus lui demander de les relire systématiquement comme c’est le cas depuis plus de 8 ans.

 Je vous souhaite tout le meilleur pour l’année à venir et on se retrouve bientôt, par ici, ou ailleurs je l’espère.

J’illustre cet article avec les premières photos que j’ai réalisé chez nous. Je pose devant mon beau sapin, dans mon pyjama cousu spécialement pour la saison. Un petit hack de mon patron de lounge wear préféré, que je vous avais présenté cet été dans cet article. Le Pipit lounge wear set de Common stitch.

Il y a aussi quelques photos de ma tenue de Noël pour cette année, ou je porte ma dernière cousette. Une robe daphné, tout droit sortie de mon livre Coudre Body positive, cousu dans un magnifique coton mondial tissus. Je prévois d’ailleurs de rédiger un petit tuto des hottes de Noël que j’ai réalisé pour mes neveux. Je le sortirais prochainement. Quand j’aurais le temps et l’envie de vous rédiger les étapes à suivre. Car tout est déjà dessiné.

About Author

Pétillante et pleine de vie, je suis la maîtresse des lieux, et vous souhaite la bienvenue.

4 Comments

  • Kaoril79
    30 décembre 2021 at 11:21

    Une jolie plume,et la technique littéraire ne fait pas tout ,ctois moi si la tradition orale a perduré tant de temps, c’est bien parce que les valeurs, le contenu prime sur le procédé, le comment.On a mis en place,l’écriture pour un mode de conservation et de partage plus grand entre tous ,alors les batailles « académiques » ne sont plus d’ une telle importance de nos jours ,dans ce monde qui implose et cependanr qui tend à retrouver du sens , de l’authenticité.
    Et chaque jour, tu illumines le chemin et merci pour tout çà !!
    Que la vie te soit douce,remplie de bonheurs sans hiérarchisation, à la hauteur de l’ énergie solaire que tu degages 😊 et pour les peines ,blessures,un entourage toujours présent et bienveillant sera offert à Poudlard ou ailleurs ^^
    Merveilleuses fêtes de fin d’année, à 2022 !

    Reply
  • Elodie
    30 décembre 2021 at 15:03

    Quelle année cela a été… Je suis en tout point d’accord avec toi, vivre selon ses envies et pour soi. Prendre son temps. Profiter. J’essaie de m’appliquer à ses nouvelles valeurs, c’est compliqué, les démons reviennent, mais c’est en voyant des belles personnes comme toi qui me donne la force (que je manque cruellement ) de continuer.
    Je te souhaite le meilleur, dans ton travail, dans ta famille, dans ta maison, partout où tu seras <3
    Et merci de continuer à être qui tu es 😉
    Elodie.

    Reply
  • aliceduporge
    5 janvier 2022 at 13:38

    Une année difficile, mais comme tu le dis si bien cela permet de découvrir une meilleure version de nous même !
    Je suis heureuse de te relire par ici, avec ou sans relecture de Mr Moo ce n’est pas important, l’essentiel est dans le fond après tout. Lire cet article ne m’a pas dérangé du tout sans son passage 🙂
    Encore une fois mes meilleurs voeux pour cette année, qu’elle soit remplie de petits et grands bonheurs, de moments précieux avec tes proches, de bons repas maisons, et de jolies promenades 😍

    Reply
  • hibbis.be
    10 janvier 2022 at 22:57

    Tu as raison de placer ton bien-être en priorité. Je te souhaite une merveilleuse année 2022 !

    Reply

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.