Body Positive

j’ai laissé tomber les virées shopping avec les copines

Aujourd’hui, je souhaite partager avec vous une petite infographie éditée par le site Ma Grande taille. Site qui n’est plus à présenter. Même si je ne suis pas toujours en accord avec tous leurs articles, ils font partis des acteurs majeurs de la communauté grande taille sur le net français. Après une étude auprès de leurs lecteurs, ils ont publié cette chouette infographie qui raconte l’histoire de Valentine, une jeune femme qui fait une taille 48, et qui ne se retrouve pas dans les magasins et dans la mode en France aujourd’hui.

Je dois avouer que je me suis reconnue en elle. Depuis longtemps, j’ai laissé tomber les virées shopping avec les copines qui ne font pas une taille 44, et plus car généralement je me retrouve juste à regarder les accessoires. Bien que l’on trouve des vêtements qui montent en taille chez quelques boutiques (Kiabi jusqu’au 58, C&A jusqu’au 50 au rayon standard, dans certains Newlook et H&M, MS Mode du 40 au 52/54, Primark jusqu’au 48), la plupart du temps on est mise de côté et toisée sévèrement par les vendeuses, quand on ne subit pas les agréables commentaires de celles-ci.

Résultat des courses, on finit par acheter principalement sur internet et surtout à l’étranger. Ce qui est une chose stupide, car cet argent pourrait être gagné par des entreprises françaises et profiter aux français. Tout ça souvent pour une question d’image. Ce serait dégradant d’avoir des femmes rondes, grosses voire obèses en boutique. Mais j’ai envie de dire un gros merde à toute ces idées reçues, car une femme qu’elle soit grosse ou maigre, grande ou petite, reste une femme qui souhaite être belle et porter de beaux vêtements, dans l’air du temps. Je pense qu’il serait temps que les entreprises et créateurs se mettent au travail et créer des gammes adaptées aux différentes grandes classes de morphologie, des tailles plus petites, plus grandes, mais aussi plus courtes et plus longues. Car le problème du petit et grand existe aussi et est tout aussi gênant.

Ce qui est incroyable c’est que tous ces paramètres et toutes ces gammes existent déjà outre-manche et outre-Atlantique, ce ne sont pas des demandes irréalistes, mais comme toujours nous avons un train de retard, à croire qu’ici on aime se lever tard.

Je me rends compte en vous écrivant cet article, que je pousse pour la première fois un coup de gueule sur le blog. Toutes ces petites choses que j’observe dans l’industrie de la mode depuis 2 ans m’exaspère de plus en plus, car même quand un effort est réalisé au sujet de la mode grande taille, il est fait de façon confidentiel. Comme si on avait honte de le montrer, car la femme ronde reste un tabou, et qu’il ne faut pas trop en faire pour ne pas choquer, ou pour ne pas devenir marginal. Alors que je suis persuadée que ça ne pourra que leur apporter en sincérité, et en authenticité. Il nous faut aujourd’hui des marques qui rejoignent le mouvement body positive, qui habille tous les corps et toutes les morphologies, car ce mouvement n’est pas seulement réservé aux corps ronds, mais bien à tous les corps, les grands, petits, ronds, handicapés physiques, et bien autre encore.

Sur ces mots, je vous laisse découvrir cette infographie qui m’a inspirée toute cette réflexion et qui m’a fait pousser mon premier coup de gueule.

Infographie-MGT-Valentine0

Vous aimerez aussi...

14 Comments

  • Reply
    Stella
    8 mars 2016 at 09:54

    Sujet intéressant! Et les infographies sont très parlantes!
    Je suis aussi dans ce cas là et je commence à en avoir sérieusement marre! En plus je ne peux/veux pas commander sur le net car j’aime pouvoir essayer avant car d’une marque à l’autre, d’une coupe à l’autre je ne fait plus la même taille! Comme j’habite en Belgique pour la plupart des sites, les frais de ports sont payant et les retours aussi, ça fait donc cher si jamais ça ne va pas!

    Certaines enseigne classique ont du 46 et selon le vêtement je rentre dedans mais ce n’est pas toujours ça!
    Par exemple, j’avais repéré une joli robe bleu marine chez Camaïeu mais elle n’allait que jusqu’au 44 alors que la même robe en noire allait jusqu’au 46! Grrrrr
    En allant jeter un oeil chez Promod chez qui je trouve parfois tes t-shirts dans lequel je rentre, je vois qu’ils ont des pantalons sympa et qu’ils vont jusque la taille 46 (grâce à l’étiquette) MAIS ils n’ont aucun de ces modèles en magasin, il faut les commander pour pouvoir les essayer. C’est sans obligation d’achat quand tu commande en boutique mais il faut revenir! Je vais essayer ça tantôt mais je ne sais pas si je rentrerai dedans! (leur robe en 46 sont trop petites) Bref Grrrrr

    • Reply
      Framboisine
      8 mars 2016 at 18:33

      Coucou,
      J’ai eu exactement le même souci chez Promod, et pas qu’une fois (plutôt quatre ou cinq fois en 18 mois et à chaque fois sur plus de 4 articles). Du coup, quand la vendeuse a cherché à me vendre la commande gratuite en magasin, j’ai été claire avec elle : pas ma taille en magasin, pas ma clientèle ! Faut pas déconner non plus.

      • Reply
        Ninaah Bulles
        16 mars 2016 at 16:59

        On est trop souvent prise pour les idiotes c’est difficile, car les entreprisent française au nom de l’esthétique et de l’image rennonce a un marché qui peut faire gagner gros et crée plein d’emploi

    • Reply
      Ninaah Bulles
      16 mars 2016 at 17:03

      Oh Comme je comprend ta frustration, on a été trop longtemps mis de coté, cacher, il faut arriver a sortir de ça !

  • Reply
    Les Caprices d'Iris
    8 mars 2016 at 10:29

    Oh elle est trop drôle cette infographie 🙂 Bien faite je trouve !

    • Reply
      Ninaah Bulles
      16 mars 2016 at 16:58

      Oui, elle est vraiment chouette et reflète pas mal notre quotidien

  • Reply
    Blandine
    8 mars 2016 at 11:02

    Merci pour ton coup de gueule Ninaah que je plussoie à 200%
    Gros bisous. Blandine

  • Reply
    HAULTECOEUR
    8 mars 2016 at 17:29

    Quand on fait les soldes, on s’aperçoit que ce sont les vêtements en petites tailles qui restent sur les bras des commerçants, bien fait pour eux, ils auraient approvisionné des articles pour les pulpeuses que nous sommes, ils les auraient vendus.

    • Reply
      Ninaah Bulles
      16 mars 2016 at 16:58

      Et comment, il ya plein de taille 34/36 alors que les tailles 44 et plus partent trop vite.

  • Reply
    Alexandra - Mademoiselle Modeuse
    8 mars 2016 at 23:25

    Très bien fichue cette infographie. Le souci arrive malheureusement dès qu’on fait du 42 : je ne comprends pas que les matières mélangées ne deviennent pas une évidence. Moins de 5% d’elastanne dans un textile, et on enfile déjà mieux les fringues. Mais s’il n’y avait que ça à changer, ça serait simple. Merci pour ce coup de gueule qui fait du bien. Alexandra.

    • Reply
      Ninaah Bulles
      16 mars 2016 at 17:03

      merci pour ton commentaire, et oui il y a du boulot, mais j’ai l’espoir qu’on arrive à changer les choses petit à petit.

  • Reply
    gelatoallimone
    21 mars 2016 at 17:18

    C’est même carrément mystérieux pour moi, car comme dit plus haut, les tailles 44 et + partent rapido, donc se vendent bien.
    D’autant que beaucoup prennent une taille au-dessus pour avoir de l’aisance, ou tout bonnement parce que c’est taillé rikiki.
    Les hommes ont le même problème, et au rayon enfant c’est pas mieux, impossible d’habiller ma nièce de 10 ans, pourtant longue et plutôt mince, même le 14 ans est taillé pour des aliens…????
    Le plus con étant que si une marque fait de la grande taille ni mémère ni cheap elle aura une clientèle branchouille, plus grosse mais branchouille quand même! 🙂
    Et puis honnêtement, Zara fait du rikiki et ça ne les empêche pas d’avoir une clientèle plutôt “popu” on va dire. Donc?

  • Laisser un commentaire