Cinéma

My Mad Fat Diary, coup de cœur et souvenir mon adolescence

Hello everybody !

Je viens juste de finir la saison 2 de My Mad Fat Diary ! Et cette série est juste énorme. Un gros gros coup de cœur, qui fait que j’en parle aujourd’hui.my-mad-fat-diary

J’en avais entendu parler sur le web, mais c’est ma petite sœur qui m’a fait sauter le pas. Juste waouh ! J’ai eu le sentiment de retourner 10 ans en arrière, quand j’avais mois même 16 ans. Ma première année de lycée, premier baiser et premier boyfriend, première beuverie, et premières grosses fêtes d’ados, bien délire. Que de souvenir.

My Mad Fat diary raconte l’histoire de Rae, une adolescente vraiment ronde de 105 kilos, qui a essayé de se suicider, et qui sort de 6 mois d’hospitalisation. Lors de la première saison, on la suit durant les vacances d’été, puis par la suite lors de sa rentrée au lycée. Elle pense être totalement folle, mais en fait elle souffre de ce que beaucoup d’adolescentes soufrent de nos jours. Elle est différente, grosse, et n’a malheureusement pas vraiment d’estime de soi. Mais en contrepartie, elle a une bande d’amis géniaux, et une mère qui est tout aussi folle que drôle et têtue.

My Mad Fat Diary

Je me suis beaucoup reconnue dans le personnage de Rae, je ne me suis jamais fait de mal, mais ce qu’elle ressent vis-à-vis de son corps, et du regard des autres, je l’ai ressenti au même âge. J’avais un peu prêt le même look, jean large, t-shirt à l’effigie de mes groupes de rock préférés, par-dessus un sous pull, et une chemise, un sac à dos, et des converses, jamais de jupe ou de robe. J’étais fan d’Oasis, et de the Weezzer, mais aussi de Good Charlotte. J’allais à des concerts de rock et métal. Un autre monde.

Si à l’époque on m’avait dit que 10 ans plus tard je tiendrais un blog mode, je serais adepte du body positive, et je ferais un shoot photo en plein hiver avec une minijupe léopard par-dessus une paire de collant sexy. Je pense que j’aurais éclaté de rire. «  Moi la grosse, la meilleur amie, la fille que les mecs voyais comme un pote, un de leurs, Girly féminine, tendance, c’est une blague ? » Et pourtant, c’est bien le cas.

My Mad Fat Diary

Certaines scènes de cette série m’ont beaucoup touché, et je m’y suis retrouvée à un point pas possible. Toutes les choses auxquelles elle pense, sa découverte de l’amour, la peur du sexe opposé. Tout est tellement proche de la réalité. Et Sharon Rooney est juste parfaite dans le rôle de Rae, son interprétation, sa sincérité, tout est parfait. Cette série est originale, réaliste, et très rafraichissante. Elle m’a permis de raviver de merveilleux et précieux souvenirs, et de voir tout le chemin que j’ai parcouru. Un vrai petit bijou que toute jeune fille, ou toute femme devrait regarder. Il booste son niveau de confiance en soi, car toi aussi tu peux le faire ! Toi aussi tu es normale, car tout le monde a un grain, un complexe, ou un problème, c’est juste que parfois ils ne veulent pas y faire face, alors ils préfèrent faire souffrir ceux qui assument, ou qui ne peuvent pas cacher leur folie, ou leur différence.my_mad_fat_diary_2

 Et pour finir, je suis totalement fan des personnages secondaires, ils ont tous une part importante, et sont développés, juste ce qu’il faut. Une petite parenthèse que j’avais besoin de faire, une inspiration du moment, déclenchée par cette petite série britannique. Et puis j’adore la Love Story de Rae <3 et son Lover <3. Pour ne rien gâcher, j’en reste là, aucun spoiler et je ne mentionnerais pas son nom.

Fat girl, with hot guy: I love it!

Je vous dis à bientôt mes petits loups.

Bisous.

Vous aimerez aussi...

No Comments

Laisser un commentaire