Corée du Sud Couture-DIY Look d'Automne

Mon Hanbok – Un petit bout de mon parcours et de couture

Cela fait quelques jours que j’essaye de vous rédiger cet article, et je ne sais pas trop par où commencer.Je voulais vous parler de mon hanbok, et de mes débuts en coutures, et je me suis rendu compte que je ne pouvais pas détacher tous cela de mon parcours créatif, dont je vous parle dans cette article.

hanbok, couture, plus size, grande taille, diy, mode, ninaah bulles, automne, paris, lin, corée du sud

J’adore la couture, et je pourrais en parler durant des heures, pourtant je suis une autodidacte et parfois les termes techniques me manquent. Il faudrait un jour que je comble ces lacunes, mais je suis déjà sur tellement de projets d’apprentissage, que je repousse celui-ci depuis des années.

J’ai vraiment commencé la couture de vêtement en 2014, mais ma passion pour la couture me vient de l’enfance. Je créais tous les vêtements de mes poupées, je passais d’ailleurs plus de temps à coudre mes vieilles chaussettes pour les transformer en robe, qu’à jouer vraiment à la poupée. Puis quand j’étais à la fac, j’ai eu ma première machine à coudre. On voulait lancer une petite marque de sac et accessoires kawaii avec une copine (oui cette histoire de lancer ma propre marque vient elle aussi de loin). J’ai fait mes premiers pas seule et un peu perdue sur la machine. Quelques vidéos YouTube déjà à l’époque m’ont beaucoup aidé. Finalement, notre petit projet n’a jamais abouti, en même temps, on ne savait pas vraiment coudre, et nos premières créations n’étaient vraiment pas terribles. Puis trois ans plus tard, j’ai lancé ma marque de bijoux et créations, Ninaah Bulles. Eh oui, le nom sous lequel vous me connaissez était au départ le nom de mes créations qui est devenue le nom de mon blog par la suite, et par extension mon surnom.hanbok, couture, plus size, grande taille, diy, mode, ninaah bulles, automne, paris, lin, corée du sud

Parmi mes créations, j’ai créé les Moogi, des petits lapins de décoration réalisés à partir de matériaux de récupération uniquement, j’étais déjà à fond dans l’upcycling, que je continue un peu à travers mes colliers et broches brodées, puisque la toile que j’utilise en fond base de broderie, provient de vieilles chemises en lin ou en coton.

En 2013, j’ai arrêté mon activité de créatrice, pour me consacrer à mon nouveau métier d’animatrice multimédia. La création me manquait beaucoup, et j’avais commencé à suivre plusieurs blogueuses youtubeuse couture, dont Annika Victoria, que j’adore. Et après presque 6 mois à voir toutes ces vidéos, je me suis lancée dans mes premières créations couture, je vous mets quelques liens par ici. Ce n’était pas gagné, j’ai eu beaucoup de ratés, de prise de tête, de fermetures éclair posées de travers et d’aiguilles cassées. J’en casse encore parfois.hanbok, couture, plus size, grande taille, diy, mode, ninaah bulles, automne, paris, lin, corée du sud

Je partage tout ça avec vous, car souvent, vous me dites que j’ai un don, et des doigts de fée, mais en réalité, mes projets d’aujourd’hui sont le résultat de centaines d’heures de travail, de beaucoup de ratés, et de plusieurs années à essayer sans jamais abandonner. Et je pense qu’il en va de même pour mes créations et la marque j’essaye de créer depuis mes 18 ans. Un jour, j’y arriverai et je pourrai enfin en tirer un salaire, je ne dois jamais abandonner. C’est dur, mais on peut le faire, et votre arrivée dans ce parcours, votre soutien, est énorme. Il a tout changé. Un petit mot, un encouragement, une commande, ces gestes simples me permettent aussi de garder espoir, et de continuer. Et pour tout ça merci.

Alors après vous avoir parlé de mon parcours, je souhaite partager avec vous une création dont je suis relativement fière. Mon Hanbok moderne, après 3 ans d’observation, j’ai surmonté ma peur et je me suis lancée dans la création de mon premier hanbok au mois de février, mais le résultat, ce n’était pas encore ça. J’ai travaillé sur les patrons que j’avais créés à cette occasion après mon déménagement. Et je suis enfin arrivée au résultat que je cherchais à obtenir avec celui que je porte ici.

J’adore ce Hanbok, et je pense m’en coudre plusieurs. C’est une tenue qui est juste parfaite pour les occasions formelles. Je pense en créer un dans l’esprit tailleur aux couleurs neutres pour des rendez-vous professionnels. Je me sens vraiment bien dans cette tenue, je m’y sens belle, et je pourrais passer ma vie en Hanbok.

D’ailleurs, ici je vous propose deux façons de porter la jupe de mon Hanbok qui peut être porté avec le petit veston traditionnel, mais elle peut aussi être portée dans la vie de tous les jours avec un chemisier. Elle demande un certain temps de travail, car celle-ci comporte 80 plis plats de la même taille, façonnée à la main, ce qui me prend environs 2-3 h de pliage. Et à chaque fois que je la lave, un certain temps de repassage. Mais tout ce travail est récompensé par un superbe tomber et une jolie pièce que je peux porter avec tout.

J’ai réalisé les premières photos un samedi après-midi avec M Moo, et la seconde série, un mercredi après une sortie cinéma avec mon amie de cœur Les carnets d’Alice. Ce sont les deux personnes qui savent le mieux me photographier, et ce sont aussi deux personnes très chères à mon cœur, et je pense que ça compte.

Je pense que je rédigerai un article plus technique l’année prochaine autour de 5 ou 6 astuces pour commencer la couture seule, où je vous indiquerai le matériel que j’avais au début, puis celui que j’ai aujourd’hui.

Je réponds tout de même à une petite question, qui est revenue en commentaire et en message privé, deux ou trois fois. J’ai commencé la couture sans patron, à vrai dire, j’avais un peu peur des patrons, du coup j’ai commencé par transformer une chemise en robe. (Ma première robe ici). Puis j’ai suivi le tuto d’Annika Victoria pour réaliser ma première robe complète et ma première jupe cercle. Par la suite, j’ai suivi des tutos qui permettaient de créer des vêtements à partir de ceux qu’on avait déjà. J’ai vraiment commencé à créer mes vêtements à partir de tuto il y a 2 ans, quand j’ai appris à coudre les manches. J’ai mis très longtemps à apprendre la couture des manches, je n’y arrivais pas et ça me faisait peur au début.

Aujourd’hui avec du recul, je conseille vraiment de commencer la couture par des projets simples, comme des petites lingettes, puis des pochettes, et ensuite de passer aux vêtements à partir de Patron. Il y a des patrons simples et faciles d’accès aujourd’hui même en grande taille. Les patrons de couturettes sont parfaits pour débuter. N’hésitez pas à me laisser vos questions pour mon futur article couture.

On se retrouve très vite avec les deux derniers looks book de l’année, je vous fais des bisous.hanbok, couture, plus size, grande taille, diy, mode, ninaah bulles, automne, paris, lin, corée du sud

hanbok, couture, plus size, grande taille, diy, mode, ninaah bulles, automne, paris, lin, corée du sud

hanbok, couture, plus size, grande taille, diy, mode, ninaah bulles, automne, paris, lin, corée du sud

hanbok, couture, plus size, grande taille, diy, mode, ninaah bulles, automne, paris, lin, corée du sud

hanbok, couture, plus size, grande taille, diy, mode, ninaah bulles, automne, paris, lin, corée du sud

You Might Also Like...

1 Comment

  • Reply
    Aurélie - Mounette
    10 décembre 2019 at 16:34

    trop beau ce shooting et félicitaions tu est très douée!
    bises
    Aurélie

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.