https://www.hercampus.com/sites/default/files/styles/full_width_embed/public/2014/01/27/tumblr_mltz1oST6U1rbf2mto1_500.png?itok=k3DX2t06
Body Positive Humeur

#BodyPositive – Body Pride : un mouvement nécessaire pour tous

Salut les filles,

Aujourd’hui, je prends mon courage à deux mains pour vous parler d’un mouvement auquel je participe depuis deux ans de loin, sans vraiment prendre position ou m’engager : le body positive. Il n’y a pas de mot français pour ce mouvement encore, si je devais le définir, je dirais que c’est un mouvement pour l’acceptation de soi et des autres, de toutes les différences qui nous rendent uniques. Un mouvement qui lutte pour le respect des différences, pour l’amour de soi et des autres. Si je devais en faire une traduction, je dirais que c’est du positivisme corporel.

J’ai longtemps réfléchi à ce que je pensais de ce mouvement, ce qu’il représente pour moi. Quel est son but ? Comment je souhaite l’appliquer dans ma vie ? Pour pouvoir de toucher les autres, afin que l’on puisse apprendre à être plus tolérant. J’ai envie dans cet article, de décrire ce qui est pour moi, le body positive idéal.

Par ce que nous sommes tous des aliens

Ma vision du body positive :

Le body positive, est un mouvement international qui se propage de plus en plus, et je crois qu’aujourd’hui on ne peut pas s’autoproclamer leader de cette cause. Il y a des activistes, ou militants, plus ou moins importants, on peut alors créer une hiérarchie, et designer des chefs de file, de tendance. Mais il est impossible de désigner un leader qui serait au-dessus de tous. Cela serait en contradiction totale avec les bases même de ce mouvement, qui est pour la diversité et le respect des différences, sans que l’un soit supérieur à l’autre.

Le body positive, ne peut exister et être sincère qu’à travers une cohésion de groupe, et un respect mutuel entre les acteurs qui lui donne vie.

Le body positive, n’est pas réservé à une élite de bien-pensante, dont tous les détraqueurs sont des cons. Il est pour tout le monde. La lutte pour l’acceptation de soi, de l’autre et pour la normalisation des différences, ne doit pas être limitée à un public atypique et marginal. Il est à destination des femmes, des hommes, des LGBT…, des grands, des petits, des gros, des minces, des invalides, des personnes dites normales, qui pourtant elles aussi souffrent et ont des complexes.

Par ce que l’amitié entre femmes n’a pas de barrière, de couleur ou de forme #mybffgirlsquad

Pour moi être militante c’est :

— dénoncer les bodyshaming qu’il soit contre les gros, les grands, les minces, sur la forme ou la couleur d’un corps. Les communautés grandes tailles ont souvent tendance d’ailleurs à reproduire le bodyshaming inversé, Audrey (du blog Big or not to big) a écrit un très bon article à ce sujet, “les os c’est pour les chiens” où elle parle, de son ras le bol des insultes à tout va, proliféré à l’égard des femmes minces ou de taille standard. Ou bien encore son tout dernier article “SOS gros en détresse“, sur les médecins imaginaires qui peuplent le web. Ils sont là, à nous dire qu’être gros c’est mauvais pour la santé, donc le body positive qui encourage les personnes à s’accepter telle qu’elles sont, c’est le mal.

Combattre le feu par le feu dans une optique body positive est contre-productif. Ça ne fait que créer un écart entre les femmes qui en réalité, bien souvent souffrent des mêmes maux. Elles ne s’aiment, et ne s’acceptent pas.

— Apprendre à aimer et à accepter son corps et celui de l’autre, quel que soit son genre ou son origine. Assumer son style, et ne suivre que ses propres règles sans tenir comptent de l’avis des autres. Quand il est question de style, seul votre avis compte. Et pas besoin d’emmerder les autres pour ça. Et surtout le plus important, ce n’est pas d’être habillé selon votre morphologie, mais selon votre personnalité. Votre style, vos règles, votre univers.

— Avoir pleine conscience de son corps, l’explorer, ne pas avoir peur de vivre pleinement sa sexualité, seul ou accompagné(e). Sans pour autant être obligée d’en parler si le fait de l’exposer aux yeux des autres nous est inconfortable.

— Respecter ses limites, et celle des autres, partager son histoire avec bienveillance, sans jugement ni prétention. Car l’acceptation qui est la clé de ce mouvement est un long chemin, face auquel nous ne sommes pas tous égaux. On n’est pas obligée de s’exposer nue ou en lingerie pour prouver qu’on est body positive, et qu’on aime notre corps.

https://www.hercampus.com/sites/default/files/styles/full_width_embed/public/2014/01/27/tumblr_mltz1oST6U1rbf2mto1_500.png?itok=k3DX2t06http://theburgandyboudoirblog.com/beauty-size/

Je souhaite cette année partager avec vous, mes pensées et mes réflexions autour de thèmes body positive, tel que l’acceptation de soi, comme j’y parviens petit à petit, vous dire comment mes lectures, le yoga et la sophrologie sont en train de m’aider à avancer.

Partager aussi mes déceptions, mes doutes, mes coups de gueule. En gros, je vais m’ouvrir un peu plus, et partager une dimension un peu plus intime de ma personne auprès de vous. Le tout dans une série d’articles tout au long de l’année que vous pourrez retrouver dans l’onglet humeur.

D’ailleurs, les 11 et 12 mars, je serai présente au festival les Aliennes dont le thème cette année est le Body Pride. Je vous laisse avec une chouette vidéo réalisée à cette occasion.

Vous aimerez aussi...

4 Comments

  • Reply
    Anais Pénélope
    22 février 2017 at 09:52

    Je suis heureuse de lire cet article dont tu m’avais tant parlé ma chérie !

    Je pense que je n’ai pas besoin de m’étaler sur le sujet, on en a parlé de nombreuses fois durant de longues heures, nous sommes sur la même longueur d’onde concernant cette manière de penser le body positive que l’on a en commun.

    Je t’embrasse fort <3

    • Reply
      Ninaah Bulles
      25 mars 2017 at 23:56

      Merci ma chérie, ce n’est pas évident de mettre des mots sur ses pensés surtout lors de moment difficile, mais ça fais un bien fous. Merci pour tout.
      plein de bisous

  • Reply
    Claire-Ô Temps pour Soi
    23 février 2017 at 17:13

    Merci Ninah pour ce bel article. je me suis inscrite pour ce festival, j’espère y assister, car évidement il me parle beaucoup. Bisous ma chérie

    • Reply
      Ninaah Bulles
      25 mars 2017 at 23:57

      Le temps passe a une vitesse folle, et je ne prend le temps de répondre que maintenant. Plein de bisous et merci ma chérie<3

    Laisser un commentaire